howtoambassSous la forme de théâtre documentaire, How to disappear completely est une immersion dans les terrains sinueux que sont la maladie et le deuil. Plus souvent qu’autrement, quand la mort est encore loin, nous chuchotons son imminence, pour finalement, quand elle sonne, la vivre avec fracas. Dans cette pièce, nous y touchons de très près, en y posant un regard presque voyeur. Et c’est ainsi qu’elle apparaît sereine même sous le poids de la souffrance.

Avec un minutieux jeu d’éclairage présent tout au long du spectacle, la lumière vient incarner parfaitement la vie, tantôt douce, apaisante, et tantôt éclatante, agitée, pour finalement, saturée de luttes, s’éteindre complètement.

De plus, ces moments où la maladie gravit un échelon sont percutants. La description de la douleur naissante, « sentir son corps », les cheveux qu’il faut raser, comme pour devancer la maladie, ne pas la laisser dicter le processus. Et décider enfin de quitter, les paupières malades résistant une dernière fois.

Bien qu’imparfaite dans les détails techniques, c’est une magnifique expérience que nous livre cette pièce. Elle est juste assez crue sans être brutale, et laisse dans un état réconfortant, sur une corde raide entre l’éphémérité de la vie et l’éternel de la mort.
Dalila Awada, Ambassadrice de l’Usine C