DE L’INSTANT ET DE L’ÉTERNITÉ

21 23 MARS 20h

JOCELYN PELLETIER

Théâtre / Montréal / 1h05
photo Marie-Ève Fortier

PETITE SALLE

Discussion avec le public après la représentation du 22 mars
Billetterie en ligne Forfait 3 Forfait 4 Forfait 6

Désirant aborder les thèmes de la liberté et du devoir d’affranchissement de l’Art, Jocelyn Pelletier s’empare de l’immense texte de Sénèque et plonge au coeur de la tourmente d’un amour interdit. Durant le prologue de Phèdre, le prince Hippolyte danse son rêve de chasseur sauvage et imagine le territoire dont il serait roi, débarrassé des brides de la civilisation. Pendant ce temps, la reine Phèdre brûle de désir pour ce beau-fils jeune et libre, mais radicalement chaste. L’amour sans réciprocité se métamorphose alors en une haine aveugle, projetant les destins des personnages les uns contre les autres. Investissant deux comédiens de la totalité des rôles, Jocelyn Pelletier dirige une partition scénique ultra contemporaine, enracinée dans un mythe intemporel.

Wishing to tackle the themes of freedom, as well as the duty of emancipating others through Art, Jocelyn Pelletier wrestles with Seneca’s massive text and dives into the torment of forbidden love. During Phaedra’s prologue, prince Hippolytus dances his dream of a wild hunter and imagines the territory over which he will rule as king, freed from the shackles of civilization. During this time, Queen Phaedra burns with desire for her son-in-law, so young and free, but radically puritan. This unrequited love is then transformed into blind hate, pitting the destinies of the characters against each other. Investing both actors with the immensity of their roles, Jocelyn Pelletier directs a play that is ultra-modern, yet rooted in a timeless myth.


« Avec Phèdre de Sénèque je pouvais parler de liberté, de mon rapport à l’art et du devoir d’affranchissement que les artistes tentent de poursuivre, d’amour interdit. Bref, questionner notre époque tant au niveau social qu’artistique avec comme matériau un mythe ancestral : celui de Phèdre. » Jocelyn Pelletier

Équipe de création et de production

TEXTE D’APRÈS PHÈDRE DE – SÉNÈQUE
DANS UNE TRADUCTION DE – FLORENCE DUPONT
ADAPTÉ PAR – JOCELYN PELLETIER
AVEC LA COLLABORATION DE – STÉPHANE LÉPINE
MISE EN SCÈNE – JOCELYN PELLETIER
DISTRIBUTION – GUILLAUME PERREAULT, ISABELLE ROY
ASSISTANCE À LA MISE EN SCÈNE, RÉGIE ET CONCEPTION VIDÉO – FRANCIS-OLIVIER MÉTRAS
CONCEPTION DÉCORS ET ACCESSOIRES – JMARIE-ÈVE FORTIER
COSTUMES – MARIE-CHANTALE VAILLANCOURT
CONCEPTION LUMIÈRES – GUY SIMARD
MUSIQUE ET CONCEPTION SONORE – GASPARD PHILIPPE
DIRECTION DE PRODUCTION – AUDREY LAMONTAGNE
DIRECTION TECHNIQUE – MAXIME BOUCHARD
AVEC LE SOUTIEN DE L’ÉCOLE NATIONALE DE THÉÂTRE DU CANADA

PRÉSENTATION USINE C
JOCELYN PELLETIER
À sa sortie du Conservatoire d’art dramatique de Québec en 2005, Jocelyn Pelletier a rapidement participé à de nombreux projets collaboratifs, développant un puissant language performatif. Au sein de la compagnie tectoniK_ qu’il a cofondé, il assure la mise en scène de Electronic City de Falk Richter, présenté au Périscope en février 2014. Il participe également à la création multidisciplinaire Radical K-O programmée dans le cadre du Mois Multi à Québec et par La Chapelle à Montréal. Il a en parallèle fondé sa propre compagnie SUSHI et mis en scène son texte La mélodie entre la vie et la mort à Premier acte. Plus récemment, il a réalisé le spectacle Disparaître ici, librement inspiré de l’oeuvre de Bret Easton Ellis, qu’il a écrit et mis en scène avec Édith Patenaude.