necessaire-et-urgent_AMBASSD’ou vient Euclide le saumon? C’est la question qui me trottait dans la tête. Comment j’peux être pogné à penser à une recette de saumon fumé pendant ce show? Pire, j’y trouve même un lien un peu  fucké, mais un lien quand même !

Bref, c’est tout un exercice de ne pas tenter de répondre à au moins une question et de partir dans notre imaginaire alors que c’est seulement ça, des questions , dans ce texte d’Annie Zadek qui relate son exil de Pologne. C’est même un peu ça le but de nous faire travailler les méninges. Pour certains, c’est à leurs risques et péril. Surtout quand moi, j’me suis rendu à chiller avec Euclide le saumon.

 

Euclide c’est le buddy du metteur en scène Hubert Colas qui nous a flanqué une cage en verre en plein milieu de la scène. Dans le style de Jean Airoldi dans l’émission « Quel âge me donnez-vous ? » Tandis que je me préparais à trouver l’âge des comédiens, de la fumée a surgi sous la cage. Là, j’étais pogné dans les effets, fuck les questions, c’était trop nice. Pis j’sais pas pourquoi, j’ai pensé qu’il fallait que je fasse cuire un saumon une fois de retour à la maison. Surement, parce que j’trouvais que la cage à Colas était parfaite pour faire du saumon fumé. Mais shit! Je sais même pas comment faire ça du saumon fumé.

C’est là qu’Euclide le saumon a surgi pour me dire « Will,  focus su a pièce, car là, tu dérapes pis pas à peu près! » Pis là, Euclide me dit « Regarde l’gros, c’te show c’est comme moi quand je suis né, mes parents ont été capturés par des marins qui nous traitaient de sales poissons d’eau douce. Faque, j’suis allé vers la mer. On était une gang d’exilés qui ont grandi sans réponse et plein de questions. Même si c’était la mer qui m’a vu grandir, moi j’me disais je voudrais voir ma mère comme disait Michel Rivard. Faque une fois que j’étais assez fort, j’ai remonté la rivière. C’était un peu comme voyager dans mes souvenirs. On a bossé dur pour remonter le courant pis c’est pas tout le monde qui a survécu. À mon arrivée, j’avais changé, même si l’eau douce me caressait la peau comme ma maman auparavant. Mais là, j’avais plus la dureté du mental. J’ai comme peur qu’on n’ait pas répondu à toutes mes questions. Mais j’ai surtout peur que collectivement, on ne l’ait pas fait non plus !». Pis c’est là qu’il m’a quitté en me disant de prendre soin de ses flots.

 

Wow c’était deep la réflexion d’Euclide le saumon. Mais pas aussi deep que le saumon fumé dans ma djòle (bouche en créole) !

 

PS: Merci d’avoir posé la question sur Kropotkine, ça m’a rappelé qu’il faut que j’aille chercher son œuvre l’Entraide.