L’orchestre d’hommes-orchestres

Kitchen Chicken

16 17 OCTOBRE 19h
18 OCTOBRE 20h

BILLETTERIE EN LIGNE
FORFAIT 3 FORFAIT 4 FORFAIT 6 INTÉGRALE
PREMIÈRE MONTRÉALAISE
Musique + Théâtre / Québec / 1h15
© Charles-Frédérick Ouellet
Discussion avec le public après la représentation du jeudi 17 octobre
« Encore une fois, l’ODHO maintient sa signature et tire d’un chaos apparent une oeuvre éclatante »
MonTheatre, 2019

Toujours d’une créativité joyeuse et délirante, le formidable collectif de L’ODHO revient à l’Usine C et embrasse cette fois-ci le yodel américain, une musique qui leur ressemble puisqu’elle croise humour, virtuosité et esprit populaire. Kitchen Chicken nous entraîne dans une cuisine où la préparation d’un poulet prendra des tournants imprévus. Magnifiques et vertigineuses, les pièces du répertoire des Cackle Sisters, reines du yodel américain des années trente, se succèdent à un rythme stupéfiant, comme autant de numéros d’adresse. Les musiciens, équipés d’instruments acoustiques, électroniques ou bricolés, apprêtent la volaille, épluchent des patates et préparent des hors-d’oeuvre qui seront servis ou non en finale. Un véritable tour de force musical, sportif et culinaire.

→ Depuis plus de quinze ans, le collectif L’orchestre d’hommes-orchestres s’amuse à sortir la musique de son cadre, brisant du même élan les normes de la scène théâtrale. Ses productions ont été présentées dans plus de 80 villes en Europe, en Amérique et en Océanie. L’ODHO a reçu le Prix Protégé de la Ville de Toronto (2013) et le Prix Ville de Québec (2015).

Always brimming with a joyous and zany creativity, the phenomenal L’ODHO collective returns to Usine C, this time embracing the American yodel. This music lends itself perfectly to them, as they interweave humour, virtuosity and pop-culture into these mountain melodies. Kitchen Chicken transports us into a kitchen where cooking a chicken takes some unexpected turns. Spellbinding and dizzying, the songs from the Cackle Sisters’ repertoire, queens of the American yodel from the 1930s, follow one after another at breakneck speed, like displays of athletic prowess. The musicians, equipped with acoustic, electronic and self-made instruments, peel the potatoes, prepare the poultry and the hors-d’oeuvres, which may or may not be served at the end of the show, depending how they turn out. A veritable exploit, in music, sports, and the culinary arts!

→ For more than fifteen years, the collective L’orchestre d’hommes-orchestres delights in taking music out of its usual context, thereby breaking the mould of the theatre scene. Its productions have been presented in more than 80 cities in Europe, in America, and in Oceania. L’ODHO received awards such as the Prix Protégé de la Ville de Toronto (2013) and the Prix Ville de Québec (2015).

Idéation et création L’orchestre d’hommes-orchestres
Interprétation Bruno Bouchard, Gabrielle Bouthillier, Jasmin Cloutier, Simon Drouin, Simon Elmaleh, Danya Ortmann
Son Frédéric Auger
Lumières Philippe Lessard-Drolet
Musique DeZurik Sisters, Jimmy Rodgers, Coon Creek Girls, L’orchestre d’hommes-orchestres
Scénographie L’orchestre d’hommes-orchestres
L’ODHO est soutenu par le Conseil des arts du Canada, le Conseil des arts et des lettres du Québec et la Ville de Québec
Présentation Usine C

www.cheapauthenticjordans.co/adidas-Yeezy-350-750-Boost-45338 www.bestshoesmeme.com/nike-boots-mens-79846