LA VALSE

13 14 AVR 19h

RAIMUND HOGHE

Danse / Allemagne / 3H (ENTRACTE INCLUS)
photo Rosa Frank

GRANDE SALLE
HOMMAGE

Discussion avec le public après la représentation du 14 avril
Billetterie en ligne Forfait 3 Forfait 4 Forfait 6

Composée en 1920 par Maurice Ravel, La Valse porte en elle toutes les contradictions de son époque : tonalités crépusculaires et lumières de la ville, grondements de fin du monde et euphorie de la modernité. Un matériau de choix pour le célèbre créateur allemand, Raimund Hoghe poursuit sa confrontation aux oeuvres phares de l’histoire de la musique et de la danse en ancrant la partition de Ravel dans la tourmente d’aujourd’hui. La pièce laisse surgir, tels des fantômes orphelins, des réfugiés, des migrants et des rescapés, évoquant les drames de la race humaine par une gestuelle magistrale de précision et de douceur. Et cette valse, de son rythme imperturbable, raconte les méandres de l’Histoire comme un perpétuel ressac. Un spectacle poignant, absolument juste.

Composed in 1920 by Maurice Ravel, La Valse carried within it all the contradictions of its era: dusky tones and city lights, rumors of the end of the world and the euphoria of modernity. A choice raw material for the German creator, Raimund Hogue pursues his confrontation with this flagship piece of music and dance history by anchoring Ravel’s musical odyssey in the port of today’s social unrest. This new creation brings to light orphan ghosts, refugees, migrants and survivors of all kinds, evoking the dramas of the human race through a masterful dance vocabulary of precision and subtlety. This waltz, with its unshakable rhythm, navigates the meanders of history like a perpetual ebb and flow. A poignant show that is very on point and relevant.


« Le spectacle est absolument grandiose, absolument poignant, absolument juste. Raimund Hoghe, fait valser présent et passé et convoque les échos d’un monde en danger. » dansercanalhistorique.com, Agnès Izrine, 2016

Équipe de création et de production

CONCEPTION, CHORÉGRAPHIE ET SCÉNOGRAPHIE – RAIMUND HOGHE
COLLABORATION ARTISTIQUE – LUCA GIACOMO SCHULTE
DANSE – MARION BALLESTER, JI HYE CHUNG, EMMANUEL EGGERMONT, RAIMUND HOGHE, LUCA GIACOMO SCHULTE, TAKASHI UENO, ARTISTE INVITÉE ORNELLA BALESTRA
PIANO – GUY VANDROMME
LUMIÈRE – RAIMUND HOGHE, AMAURY SEVAL
SON – N. N.
ADMINISTRATION – PRODUCTION MATHIEU HILLÉREAU, LES INDÉPENDANCES
PRODUCTION – RAIMUND HOGHE — HOGHE & SCHULTE GBR (DÜSSELDORF)
SUBVENTIONNÉ PAR : MINISTERIUM FÜR FAMILIE, KINDER, JUGEND, KULTUR UND SPORT DES LANDES NORDRHEIN-WESTFALEN, KUNSTSTIFTUNG NRW, KULTURAMT DER LANDESHAUPTSTADT DÜSSELDORF, FONDS TRANSFABRIK – FONDS FRANCO-ALLEMAND POUR LE SPECTACLE VIVANT
PRÉSENTATION USINE C, AVEC LE SOUTIEN DU GOETHE-INSTITUT ET DU CONSEIL DES ARTS ET LETTRES DU QUÉBEC

→→→→→→→→

RAIMUND HOGUE
Artiste à la fois contemporain et mythologique, Raimund Hoghe est une personnalité sidérante. Chorégraphe, danseur, performeur et quasi-plasticien, il semble à peu près tout connaître d’un plateau de théâtre, comme s’il en était l’âme, la légende ou la mémoire. Raimund Hoghe a été journaliste, écrivain à Wuppertal, il est devenu le dramaturge de Pina Bausch. Et puis, un jour, ce petit homme bossu au regard tantôt rapace, tantôt désarmé saute le pas. Il devient le dramaturge de sa propre étrangeté, le scénographe d’un corps radicalement autre, le sien, plus vaste que le monde, le reflet de nos secrets les plus insondables.