PAS DE DEUX

10 11 AVR 20h

RAIMUND HOGHE

Danse / Allemagne / 2h
photo Rosa Frank

GRANDE SALLE
HOMMAGE

Discussion avec le public après la représentation du 11 avril
Billetterie en ligne Forfait 3 Forfait 4 Forfait 6

Dans la tradition classique, le pas de deux représente l’apogée virtuose du ballet, l’instant où le couple d’étoiles brille de tous ses feux. Raimund Hoghe se saisit de cette structure chorégraphique pour revenir au plus nu de la relation à l’autre, et laisser affleurer toutes les nuances de l’être à deux. Chorégraphe émérite et danseur au corps atypique, Hoghe se met en scène depuis une quinzaine d’années. Ici, il rencontre Takashi Ueno, jeune danseur formé au Butô, avec qui il trace un parcours scénique composé de dédoublement et de différence, de symétrie et de contraste, d’analogie et d’unicité. Sur une musique de Bach et de Purcell, leurs deux corps dialoguent dans un pas de deux recueilli et intemporel.

In the classical tradition, the pas de deux represents the peak of virtuosity in ballet. It is the moment in which the star couple shines in the spotlight. Raimen Hoghe borrows this choreographic structure to return to the most vulnerable level of our relationship to others. As such, he flirts with all the wonderful and troublesome nuances of togetherness. Accomplished choreographer and dancer with an atypical body, Hoghe has been performing on stage for the past fifteen years. Here, he meets Takashi Ueno, a young dancer trained in Butoh, with whom he charts a winding course on stage, of overlapping and difference, symmetry and contrast, analogy and unity. Set to the music of Bach and Purcell, both their bodies dialogue in a pas de deux that is meditative and timeless.


« La pénétration dans l’espace des interprètes est un miracle de précision et de douceur, comme s’il importait de ne pas froisser l’air. » Le Monde, Rosita Boisseau, 2012

Équipe de création et de production

CONCEPT ET CHORÉGRAPHIE – RAIMUND HOGHE
COLLABORATION ARTISTIQUE – LUCA GIACOMO SCHULTE
INTERPRÉTATION – RAIMUND HOGHE ET TAKASHI UENO
CONCEPTION LUMIÈRES – RAIMUND HOGHE, AMAURY SEVAL
SON – N. N.
ADMINISTRATION – MATHIEU HILLÉREAU, LES INDÉPENDANCES
PRODUCTION – RAIMUND HOGHE — HOGHE & SCHULTE GBR (DÜSSELDORF)
COPRODUCTION – FESTIVAL D’AUTOMNE À PARIS, THÉÂTRE GARONNE (TOULOUSE), THEATER IM PUMPENHAUS (MÜNSTER)
SUBVENTIONNÉ PAR : MINISTERIUM FÜR FAMILIE, KINDER, JUGEND, KULTUR UND SPORT DES LANDES NORDRHEIN-WESTFALEN, KULTURAMT DER LANDESHAUPTSTADT DÜSSELDORF. AVEC LE SOUTIEN DE FIAF CROSSING THE LINE (NEW YORK, ÉTATS-UNIS), THE BARYSHNIKOV ARTS CENTRE, (NEW YORK, ETATS-UNIS), THÉÂTRE DE LA CITÉ INTERNATIONALE (PARIS), FONDATION D’ENTREPRISE HERMÈS, MONTPELLIER DANSE, RÉSIDENCE À L’AGORA, CITÉ INTERNATIONALE DE LA DANSE.
PRÉSENTATION USINE C, AVEC LE SOUTIEN DU GOETHE-INSTITUT

→→→→

RAIMUND HOGHE
Artiste à la fois contemporain et mythologique, Raimund Hoghe est une personnalité sidérante. Chorégraphe, danseur, performeur et quasi-plasticien, il semble à peu près tout connaître d’un plateau de théâtre, comme s’il en était l’âme, la légende ou la mémoire. Raimund Hoghe a été journaliste, écrivain à Wuppertal, il est devenu le dramaturge de Pina Bausch. Et puis, un jour, ce petit homme bossu au regard tantôt rapace, tantôt désarmé saute le pas. Il devient le dramaturge de sa propre étrangeté, le scénographe d’un corps radicalement autre, le sien, plus vaste que le monde, le reflet de nos secrets les plus insondables.