Krieg

Conception : Jerry Snell, Johanne Madore, Rodrigue Proteau
d’après l’œuvre de Rainald Goetz
Musique originale : Michel F. Côté, Claude Fradette, Rémi Leclerc, Bernard Poirier

ESPACE LIBRE, MONTRÉAL 1993

L’Allemagne, l’Europe, le Monde des années 80 sont en pleine mutation : les idéologies meurent, le mur de Berlin tombe, Dieu reste introuvable… Toute une génération se trouve en mal de vivre, Krieg, mot allemand qui signifie guerre, en fait l’apologie. Musique live, chant et danse y entrent en symbiose pour exprimer au mieux l’univers tourmenté de Rainald Goetz.

ÉCHOS DE LA PRESSE

« Rarement a-t-on aussi bien intégré la musique à la vie sur scène. Un spectacle qui parle à une nouvelle génération tout en demeurant dans l’esprit de Carbone 14. »
J. Beaunoyer, LA PRESSE, Montréal, octobre 93.

« De vigoureuses compositions musicales d’un impressionnant quatuor ponctuent efficacement le discours de Goetz. De même la voix superbe de Stefka Iordanova contribue à donner à deux tableaux une riche résonnance, faite d’une tendresse douloureuse et d’une vibrante mélancolie. Travail substantiel et trés énergique. »
G. David LE DEVOIR, Montréal, mars 93

« La violence du chant, l’élégance, la puissance de la danse et l’avancée du cortège funèbre créent une polyphonie des signes très prenante. » W. Krysinski, VICE VERSA, Montréal, 93.

« Une œuvre éclatée, apocalyptique et très destroy qui se rapproche du style de l’écriture automatique, mais avec un contenu plus fin de siècle. »
L. Boulanger, VOIR, Montréal, avril 93.

« Avec Krieg, Carbone 14 reprend sa place à l’avant-garde du théâtre montréalais. »
S. Schutta, HOUR, Montréal, avril 93.

« Visuellement stupéfiant. »
THE GAZETTE, Montréal, mars 93.

www.cheapauthenticjordans.co/adidas-Yeezy-350-750-Boost-45338 www.bestshoesmeme.com/nike-boots-mens-79846