L’homme rouge

Conception et interprétation : Gilles Maheu

ESPACE LIBRE, MONTRÉAL, 1982

Réflexion sur l’hérédité (Mes gestes sont-ils ceux de mon père? Mes colères, mes peurs, mes tendresses et mes désirs sont-ils vraiment les miens?) L’Homme Rouge traite du désarroi mâle, de son émasculation dans l’anonymat urbain qui le conduit de plus en plus à la frontière de la folie.

ÉCHOS DE LA PRESSE

« Plusieurs moments extraordinaires […] Un style d’une pureté inattaquable […] Une virtuosité témoignant d’une souplesse exceptionnelle qui s’adresse à l’imagination et à la sensibilité du spectateur. » M. Dassylva, LA PRESSE, Montréal, mai 82.

 

« Délicat… Puissant… Contemporain… L’Homme Rouge est une étude sur un homme à contre-courant, intoxicante et cathartique […] Un acte de pur théâtre […] Je le recommande chaudement. Peu importe la langue que vous parlez, il vous laissera sans voix. Maheu a un talent simplement formidable! » M. Peterson, THE GAZETTE, Montréal, mai 82.

 

« Gilles Maheu est excellent, vivant et détaché à la fois, bouleversant et distancié. » J. Larue-Langlois, LE DEVOIR, Montréal, mai 82.

 

« Un admirable spectacle […] Avec la souplesse du mime, Gilles Maheu a réussi une réflexion sur l’hérédité qui est assurément une des performances les plus réussies de la saison. » R. Lévesque, LE DEVOIR, Montréal, juin 82.

www.cheapauthenticjordans.co/adidas-Yeezy-350-750-Boost-45338 www.bestshoesmeme.com/nike-boots-mens-79846