L’Usine C attire un grand nombre de spectateurs avec sa nouvelle pièce Quills qui met en vedette Robert Lepage et Jean-Pierre Cloutier. L’audience est plongée dans l’univers glauque de l’asile de Charenton, où est incarcéré le marquis de Sade, sous la supervision de l’Abbé de Coulmier et du docteur Royer-Collard. La mise-en-scène imprègne le spectateur dès le début de la pièce. D’apparence simple, elle révèle un jeu complexe de lumières et de miroirs qui permet de voyager à travers l’asile tout en accentuant son atmosphère surréaliste. De plus, les miroirs offrent une dimension supplémentaire au jeu des acteurs, reflétant les mouvements même lorsqu’un personnage est dos à la salle. Les acteurs sont donc dotés d’une scène unique qui leur permet de livrer une performance puissante. En effet, l’interprétation de Lepage et Cloutier est excellente et ouvre une fenêtre sans égale sur la liberté d’expression. À ne pas manquer.

Bernard Moulins, Ambassadeur.