Où souhaitez-vous
partager cette page?

Vernon Subutex 1

Angela Konrad
d’après Virginie Despentes

Première mondiale
Théâtre
Tarifs

Tarif Réduit | 30 ans et -, étudiant.e.s, professionnel.le.s de la danse, du théâtre et des arts visuels, membres Canoo.

Régulier 38 $
Aîné 34 $
Réduit 32 $
Représentations

Vernon Subutex 1 alterne entre fresque sociologique, intrigue policière et « vaudeville » inhumain. L’œuvre bouleverse, fascine et dérange au plus haut point. Paru en 2015, le premier tome de cette trilogie culte de Virginie Despentes relate l’histoire et la déchéance d’un disquaire que la révolution numérique et la crise du disque mettent au chômage. Son ami, Alex Bleach, chanteur rock, mort d’une overdose lui laisse en héritage des enregistrements qui deviennent l’enjeu principal d’une intrigue où se croisent des vautours et des humains fragilisés par des logiques de marché implacables et que la mort des amis proches et les amours désastreux ont conduit au bord du précipice. 

Au centre du livre, l’anti-héros au nom énigmatique Vernon Subutex, DJ au talent fou, inapte à la vie de son temps et devenu itinérant, se révèle par la suite le rédempteur d’une société en quête de sens dans un monde devenu inhabitable.

La metteure en scène Angela Konrad, également professeure à l’École supérieure de théâtre de l’UQAM, étonne, séduit, provoque par des propositions artistiques inattendues, marquées par une vision, une exigence, une rigueur.

- Raymond Bertin, Revue JEU

Angela Konrad
À propos

Angela Konrad

Artiste maintes fois présentée à l’Usine C, à la tête de LA FABRIK, Angela Konrad s’empare habilement de textes forts et militants, qu’ils soient classiques ou contemporains, afin d’en accentuer le caractère actuel et souvent polémique. Après ses adaptations de Tchekhov, Shakespeare et Rodrigo García, et ses questionnements sur le transhumanisme ou l’anticapitalisme, elle s’attaque au roman culte de l’auteure française Virginie Despentes en adaptant Vernon Subutex en trilogie théâtrale.

Crédit photo : Angelo Barsetti
Virginie Despentes
À propos

Virginie Despentes

Personnalité française socialement engagée à la plume sauvage, Virginie Despentes est l’auteure, notamment, de Baise-moi (1993, adapté au cinéma et coréalisé avec Coralie Trinh Thi), Les jolies choses (1998), Teen Spirit (2002), Bye bye Blondie (2004, adapté au cinéma par l’auteur), King Kong Théorie (2006) et Apocalypse bébé (2010, prix Renaudot). Mutantes est son second film à titre de réalisatrice et s'inscrit dans la suite de son essai autobiographique King Kong théorie, en proposant une présentation historique du « féminisme porno punk » depuis les années 1970.

Crédit photo :  Alexandre Isard

Crédits

  • Texte : Virginie Despentes

  • Conception, adaptation et mise en scène : Angela Konrad

  • Assistant à la mise en scène, dramaturge et conseiller musical : William Durbau

  • Distribution : Paul Ahmarani, David Boutin, Anne-Marie Cadieux, Violette Chauveau, Samuël Côté, Philippe Cousineau, Blanche-Alice Plante, Dominique Quesnel, Mounia Zahzam

  • Décor et accessoires : Louis-Charles Lusignan

  • Costumes : Marie-Audrey Jacques

  • Conception vidéo : Alexandre Desjardins

  • Lumières : Cédric Delorme-Bouchard

  • Conception sonore : Simon Gauthier

  • Maquillage : Florence Cornet

  • Coiffure : Angelo Barsetti

  • Direction de production : Maude St-Pierre et Rachel Locas

  • Direction technique : Jenny Huot

  • Direction administration : Stéphanie Murphy

  • Production : LA FABRIK en collaboration avec l'Usine C

  • Résidence de création : Usine C

  • Avec le soutien du Conseil des Arts de Montréal, du Conseil des Arts et Lettres du Québec, du Conseil des Arts du Canada, Élément de Base (edb) et de HexagramUQAM

  • Crédit photo : Vivien Gaumand

  • 3h
  • entracte
  • Salle 1