Hamlet-Machine

Heiner Müller + Gilles Maheu

ESPACE LIBRE, MONTRÉAL, MAI 1987

« J’étais Hamlet ». Ainsi s’amorce la réflexion d’un sujet coupé de lui-même et maître d’œuvre de ce théâtre dans le théâtre, de ce théâtre du ventre et de la cruauté. Ce texte dur, fascinant et empreint de lyrisme porte sur le doute et sur la désillusion un regard d’une cohérence absolue. Le cauchemar de Hamlet est celui de l’homme contemporain; sa peur, son errance et son interrogation appartiennent à l’inconscient collectif.

ÉQUIPE DE CRÉATION ET PRODUCTION
TEXTES Heiner MÜLLER | MISE EN SCÈNE Gilles Maheu | MUSIQUE ORIGINALE Michel DRAPEAU | INTERPRÈTES 8 interprètes

ÉCHOS DE LA PRESSE

« Gilles Maheu soigne l’œil, l’oreille, l’intelligence du spectateur […] À voir et à revoir pour en saisir toute l’immensité. »
LA PRESSE, Montréal, mai 87.

« Les canadiens de Carbone 14, pour leur première intrusion sur le sol de France, ont mis les morts à table […] La proposition, d’une richesse étonnante, touche à tout avec grâce et en même temps avec une force inouïe. »
LIBERTÉ, Lille, octobre 87.

« Sur les ruines sombres des mots de Müller, le québécois Gilles Maheu construit une mise en scène étourdissante de jeu, danse, chant, projections […] le travail est rigoureux, poétique et très spectaculaire. Perturbant, intelligent et très beau. »
LA LIBRE Belgique, Liège, octobre 87.

« Une version merveilleuse d’Hamlet-Machine […] Carbone 14, la révélation du 7e Festival International de Théâtre. »
EL UNIVERSAL, Caracas, mars 88.

www.cheapauthenticjordans.co/adidas-Yeezy-350-750-Boost-45338 www.bestshoesmeme.com/nike-boots-mens-79846