Où souhaitez-vous
partager cette page?

Tarifs

Lancement de saison : 25 août 2022

Mise en vente des billets à l'unité : 25 août 2022

Forfait prélancement 3 spectacles 120 $
Forfait prélancement 4 spectacles 150 $
Représentations

Chorégraphie conçue pour quinze interprètes réunis le temps d’une fête, cette ample polyphonie met en lumière tous les mécanismes qui sous-tendent de telles manifestations d’euphorie collective. Nourrie de philosophie et d’arts plastiques, Gisèle Vienne met en scène un univers de la fragmentation, où coexistent plusieurs réalités et temporalités. Un univers où les gestes saccadés empruntent tout autant aux danses urbaines qu’au théâtre de marionnette, où la dramaturgie de Dennis Cooper et le DJ set de Peter Rehberg agissent comme autant d’agents perturbant notre perception en même temps qu’ils brouillent la frontière entre rêve éveillé et rave endiablée. À la fois contemporain et puissamment archaïque dans sa dimension cathartique, CROWD est le lieu d’un dialogue avec ce qui nous est le plus intime.


« En revisitant avec ses danseurs des effets réservés au monde de l’image, en modifiant la perception qu’elle nous donne de l’écoulement du temps, Gisèle Vienne nous plonge dans les délices d’un spectacle proche d’une hallucination. »

Les Inrockuptibles

Gisèle Vienne
À propos

Gisèle Vienne

Gisèle Vienne est une artiste, chorégraphe et metteure en scène franco-autrichienne. Après des études de philosophie et de musique, elle se forme à l’Ecole Supérieure Nationale des Arts de la Marionnette. Elle travaille depuis régulièrement avec, entre autres collaborateurs, l’écrivain Dennis Cooper. Depuis 20 ans, ses mises en scènes et chorégraphies tournent en Europe et sont présentées régulièrement en Asie et en Amérique, parmi lesquelles I Apologize (2004), Kindertotenlieder (2007), Jerk (2008) This is how you will disappear (2010), LAST SPRING : A Prequel (2011), The Ventriloquists Convention (2015) et Crowd (2017). En 2020 elle crée avec Etienne Bideau-Rey une quatrième version de Showroomdummies au Rohm Theater Kyoto, pièce initialement créée en 2001. Gisèle Vienne expose régulièrement ses photographies dans des musées dont le Whitney Museum de New York, le Centre Pompidou, au Museo Nacional de Bellas Artes de Buenos Aires. Elle a publié deux livres Jerk / Through Their Tears en collaboration avec Dennis Cooper, Peter Rehberg et Jonathan Capdevielle en 2011 et un livre 40 Portraits 2003-2008, en collaboration avec Dennis Cooper et Pierre Dourthe en février 2012. Son travail a fait l’objet de plusieurs publications et les musiques originales de ses pièces de plusieurs albums. Son dernier spectacle L’Etang, d’après le texte de Robert Walser Der Teich, a été créé en résidence au TNB à Rennes en novembre 2020.


Crédit photo : Louise Quignon


Crédits

Conception, chorégraphie et scénographie Gisèle Vienne

Lumière Patrick Riou

Dramaturgie Dennis Cooper, Gisèle Vienne

Musique Underground Resistance, KTL, Vapour Space, DJ Rolando, Drexciya, The Martian, Choice, Jeff Mills, Peter Rehberg, Manuel Göttsching, Sun Electric et Global Communication

Montage & sélection des musiques Peter Rehberg

Conception de la diffusion du son Stephen O’Malley

Interprétation Philip Berlin, Marine Chesnais, Sylvain Decloitre, Sophie Demeyer, Vincent Dupuy, Massimo Fusco, Rehin Hollant, Oskar Landström, Theo Livesey, Louise Perming, Katia Petrowick, Jonathan Schatz, Henrietta Wallberg, Tyra Wigg (en alternance avec Lucas Bassereau, Nuria Guiu Sagarra, Georges Labbat, Linn Ragnarsson)

Costumes Gisèle Vienne en collaboration avec Camille Queval et les interprètes

Ingénieur son Adrien Michel et Mareike Trillhaas

Régie générale Richard Pierre

Régie plateau Antoine Hordé

Régie lumière Arnaud Lavisse et Samuel Dosière

Remerciements à Louise Bentkowski, Dominique Brun, Patric Chiha, Zac Farley, Uta Gebert, Margret Sara Guðjónsdóttir, Isabelle Piechaczyk, Arco Renz, Jean-Paul Vienne et Dorothéa Vienne-Pollak

---------------------------------------------------

Crédits détaillés de la musique

Dans l’ordre de diffusion:

Underground Resistance: The Illuminator (Underground Resistance, 1995)

KTL: Lampshade (exclusive, 2017)

Vapour Space: Gravitational Arch Of 10 (Plus 8, 1993)

DJ Rolando: Vibrations mix (Underground Resistance, 2002)

- Underground Resistance: Sweat Electric (Somewhere In Detroit, 1994)

- Underground Resistance: Twista (Underground Resistance, 1993)

- Drexciya: Wavejumper (Underground Resistance, 1995)

- The Martian: The Intruder (Red Planet, 1992)

- Underground Resistance: Code Red (Underground Resistance, 1993)

- Underground Resistance: Lunar Rhythms (Somewhere In Detroit, 1995)

- Underground Resistance: Hi-Tech Funk (Underground Resistance, 1997)

Choice: Acid Eiffel (Fragile Records, 1992)

Jeff Mills: Phase 4 (Tresor/Axis, 1992)

Peter Rehberg: Furgen Matrix/Telegene (exclusive, 2017)

Manuel Göttsching: E2-E4 (Inteam, 1984)

Sun Electric: Sarotti (R&S Records, 1993)

Global Communication: 14 31 (Ob-selon Mi-Nos) (Evolution, 1994)

Suggestions pour vous