Où souhaitez-vous
partager cette page?

La Messe de l'Âne

Olivier de Sagazan
Première nord-américaine
Théâtre
Tarifs
Régulier 31 $
Aîné.e.s 28 $
Réduit 24 $
Représentations


Une discussion avec le public aura lieu après la représentation du jeudi 05 octobre.


Animée par D.Kimm, en présence de l'équipe artistique.

Phénomena, festival de performances interdisciplinaires et l’Usine C s’associent pour une toute première fois afin d’accueillir à Montréal la plus récente création d’Olivier de Sagazan, La messe de l’âne, un spectacle qui « a soulevé des foules à la Biennale de Venise » selon le journal Le Monde. Aux frontières de l’illusionnisme, de l’hallucination et du cauchemar, la scène tout comme les interprètes se métamorphosent à vue d’œil, révélant des tableaux d’une captivante force visuelle. Un carnaval, une nef des fous, une fête fantasque : aussi superbe que dérangeant.

En 2016, le public de Phénomena faisait la découverte de la fascinante performance solo Transfiguration d’Olivier de Sagazan. Sculpteur, peintre et plasticien, ce créateur singulier forme et déforme, pétrit la glaise la peinture et tout autre matériau à même les corps des comédiens. Ses explorations et expérimentations tout à fait singulières donnent vie à des créatures de scène monstrueuses et spectaculaires, rappelant certaines statuaires africaines, mais aussi les distorsions du peintre Francis Bacon, ou encore les morts-vivants de Tadeusz Kantor.


Consultez le programme de soirée

Olivier de Sagazan

D’abord peintre et sculpteur, Olivier de Sagazan réalise sa première performance Transfiguration en 1998. Il s’agit d’un travail de surmodelage du corps avec de l’argile, de la peinture, des plantes, etc., comme si son corps et celui de ses partenaires, qu’il manipule comme des marionnettes, devenaient les toiles sur lesquelles il peignait au préalable.

Olivier de Sagazan est né à Brazzaville au Congo. Après des études de biologie et en philosophie, il mène depuis 30 ans une pratique hybride entre la peinture, la sculpture et la performance. Sa performance Transfiguration, créée en 1998, est basée sur un sur-modelage du crâne et du visage avec de l'argile. Dans cette performance, Olivier de Sagazan change d'identité sur scène, de l'homme à l'animal et de l'animal à diverses créatures hybrides. Il perce, efface et dénoue les couches de son visage dans une recherche effrénée d'une nouvelle essence et d'une nouvelle forme. Transfiguration a connu plus de 300 représentations dans 25 pays et a été présentée à Montréal en 2016 dans le cadre du Festival Phénomena.

Crédits

Interprétation Olivier de Sagazan, Maureen Bator, Borna Babić, Shirley Niclais, Stephanie Sant, Ele Madell

Lumières Pacome Boisselier

Régie Antoine Gibon

Production Ipsul

Producteur délégué CDN de Normandie-Rouen

Production Les Filles électriques / Phénomena

Coproduction Ville de Saint-Nazaire, Région Pays de la Loire, Théâtre du Mac Orlan de Brest, Le Palc de Châlons-en-Champagne, Scène nationale de Saint-Nazaire

Codiffusion Usine C

  • 1h
  • Salle 1

Suggestions pour vous