Où souhaitez-vous
partager cette page?

La serre Concorde

Jordan Tannahill + Raphaële Thiriet
Théâtre
Tarifs
Régulier 31 $
Aîné.e.s 28 $
Réduit 24 $
Représentations

Première francophone québécoise de la pièce de Jordan Tannahill traduite par Olivier Sylvestre, LA SERRE CONCORDE nous plonge dans l'univers d'une ancienne pépinière de 1 million de pieds carrés transformée en squat par les ados d'un quartier situé dans la banlieue de Laval. La serre est aussi l’habitat et le refuge de plusieurs espèces d’oiseaux qui mettent en lumière la fragilité de la biodiversité dans l’espace urbain. Dans ce refuge hors du monde, les jeunes rêvent et font leurs propres expériences. Mais quelque chose de terrible s’est passé dans la serre. Un acte qui bâillonne les cœurs comme les consciences, et mène à une chaîne d’évènements qui ne peut être stoppée.

Suite à l’avant-première, présentée en streaming avec un premier groupe d’adolescent.e.s de l’école Paul-Gérin-Lajoie, en 2021, L’USINE C est heureuse de présenterLA SERRE CONCORDE, de Jordan Tannahill, dans une production de Théâtre Junction, avec un nouveau groupe d’adolescent.e.s. L’USINE C souhaite ainsi souligner la richesse et l’importance de la prise de parole des jeunes.

Cette pièce fait partie d’un projet pilote initié par l’USINE C, en partenariat avec la compagnie Théâtre Junction et les associations communautaires ASCCS et Oxy-Jeunes, et à pour objectif d’associer activement, durant toute une saison, un groupe de jeunes à l'USINE C, à ses événements et ses rencontres.


« La pièce Concord Floral, version originale de La serre Concorde a été produite en 2014 par la compagnie Suburban Beast et presentée par Why Not Theatre au Theatre Centre de Toronto, en Ontario). Le texte de la pièce a été écrit par Jordan Tannahill et développé sur une période de 3 ans avec Erin Brubacher, Cara Spooner et un groupe d’adolescents issus des banlieues de Toronto. La production originale a été créee et dirigée par Erin Brubacher, Cara Spooner et Jordan Tannahill. Concord Floral dans sa version française est produite avec la permission de l’auteur, du traducteur et de l’agence Marquis Literary (Colin Rivers).»


Theatre Junction

La compagnie Théâtre Junction est un collectif multidisciplinaire basé à Montréal qui rassemble des artistes francophones et anglophones issus de différentes disciplines.

Ensemble, ils explorent les interstices de leurs différences pour créer des objets d’arts vivants, qui reflètent l’hétérogénéité et la complexité de notre temps. La recherche et l’écriture scénique menées par Mark Lawes et Raphaële Thiriet, codirecteur.ice.s de la compagnie, tendent vers l’expérimentation de nouvelles formes de représentation.

Leur travail de création se situe au carrefour de la danse contemporaine, de la musique, du théâtre, et des arts visuels, matières multiples au service d’une écriture vivante sans cesse renouvelée.

Raphaële Thiriet

Raphaële Thiriet est d’abord actrice, metteuse en scène et créatrice. Elle étudie le théâtre en France au conservatoire, puis à l’université d’Aix en Provence ainsi qu’à l’Université d’Hildesheim en Allemagne. À l’âge de 23 ans elle entre dans le monde professionnel et travaille la dramaturgie, l’écriture de plateau et le jeu d’acteur auprès d’Angela Konrad, dramaturge et metteuse en scène de la compagnie In Pulverem Reverteris (maintenant La Fabrik, Montréal), avec qui elle travaillera pendant 6 ans de créations dans l’esprit laboratoire de recherche qui anime alors sa compagnie: on la voit sur scène dans Time Is Out of Joint, Richard III et Traumzeit, adaptation de Paysage sous surveillance d’Heiner Müller. Elle travaille avec de multiples compagnies en France comme Rrose Selavy, Ma voisine s’appelle Cassandre, Les travailleurs de la nuit. Elle tourne en France et à l’étranger. Parallèlement, elle s’intéresse à l’art de la performance et à la danse contemporaine, et travaille avec des chorégraphes tel qu’Heddy Maalem ainsi qu’Emilio Calgagno. En 2008, date de sa rencontre la compagnie canadienne Théâtre Junction, elle est dramaturge, co-créatrice et actrice auprès de Mark Lawes, directeur artistique, et participe à toutes les créations de la compagnie. En 2016, elle fonde et dirige les TJLABS, laboratoires de recherche artistique destinés aux artistes émergent.e.s.


Jordan Tannahill

Jordan Tannahill est un artiste multidisciplinaire, il est auteur, réalisateur, et metteur en scène. En 2012, à l’âge de 24 ans, il fonde Videofag avec William Christopher Ellis. Aménagé dans un barbershop désaffecté du quartier de Kensington Market à Toronto, ce théâtre de poche devient un foyer de création déterminant, en particulier pour les artistes de la communauté LGBTQ.

Lorsque Videofag ferme ses portes quatre ans plus tard, Tannahill est déjà un artiste d’influence : sa pièce rihannaboi95, qui subvertit l’Internet, lui vaut en 2013 un premier prix Dora ; sa production de la pièce de Sheila Heiti, All Our Happy Days Are Stupid, en 2014, est reprise par le Harbourfront Centre avant d’être présentée à The Kitchen à New York ; la même année, son recueil de pièces intitulé Age of minority: Three Solo Plays remporte le Prix littéraire du Gouverneur général, un honneur qu’il remporte à nouveau en 2018 avec Botticelli in the Fire & Sunday in Sodom ; en 2015, son essai Theatre of the Unimpressed : In Search of Vital Drama provoque l’effet d’un électrochoc au Canada anglais. Liminal, son roman publié à La Peuplade, est sélectionné aux Prix des libraires du Québec 2020.

Sa carrière prend une dimension internationale en 2017 avec la présentation de LateCompany dans le West End à Londres, ses collaborations avec le chorégraphe Akram Khan jusqu’au Festival d’Avignon et ses participations à la Biennale de Venise et au Festival du film de Tribeca en 2017 avec Draw Me Close, une performance traversée par la réalité virtuelle coproduite par le National Theatre de Londres et l’Office national du film du Canada. En 2018, l’importante compagnie torontoise Canadian Stage l’invite à créer Declarations

Crédits

Mise en scène Raphaële Thiriet

Texte Jordan Tannahill

Traduction Olivier Sylvestre

Assistance à la dramaturgie Lucille Thévenot

Scénographie Raphaële Thiriet

Assistante artistique Emie Raymond

Assistante aux costumes Violette Lorchat

Conception sonore Théâtre Junction

Conception des éclairages Stéphane Ménigot

Direction technique et régie Julie Brosseau-Doré

Technicienne du son Chloé Rivest


Interprétation Livia Bouchard, Talya Daras, Megan De Luca, Lilo Henein, Shani Maassa, Arthur Méthot-Boudreau, Margot Montel-Landais, Abou Pion Laberge, Myrianne Thiam ainsi que Eve Berger et Nora Gendron (en alternance)

  • 1h15
  • Salle 2