Où souhaitez-vous
partager cette page?

Que notre joie demeure

Kevin Lambert + Angela Konrad
Première mondiale
Littérature
Que notre joie demeure
Tarifs
Régulier 31 $
Aîné.e.s 24 $
Réduit 25 $
Représentations

« La douleur des autres, leurs souffrances sont inconcevables, elles seraient trop perturbantes pour nos esprits fragiles, on est prêt à tuer pour ne pas voir la peine qu’on leur fait. »

Kevin Lambert, Que notre joie demeure (Éditions Héliotrope, 2022)

« Voici un monde où rien n'est vrai, mais rien n'est faux non plus » : c’est ainsi que Kevin Lambert qualifie son roman Que notre joie demeure. Tout débute ici lorsque Céline Wachowski, architecte de renommée internationale, dévoile le Complexe Webuy, le premier grand projet public qu’elle réalise pour Montréal, sa ville. Aussitôt les critiques fusent. Accusée de gentrification et de tous les maux de l’abus du pouvoir au sein de sa propre entreprise, elle devient la femme à abattre. Elle estdénoncée par les groupes militants porte-étendards de la cancel culture, engloutie par une tempête médiatique, trahie par ses collaborateurs et ses proches, tout en révélant, dans sa chute, les abus du néolibéralisme propre aux hautes sphères du monde des affaires et du politique. Pour la première fois de sa vie, cette femme, à qui tout semblait réussir, risque de perdre pied.

L’adaptation pour la scène, signée Angela Konrad, se concentre sur la première partie du roman. Séduite par ce livre qu’elle considère comme un chef-d’œuvre, la metteure en scène a voulu faire entendre toute la richesse thématique et formelle de ce qui fut pour elle une véritable révélation littéraire. « Une œuvre, dit-elle, qui emprunte à Proust le souffle et les nuances subtiles de la décadence des grands et du temps perdu ».

Écho du libraire

« Peu d’auteurices peuvent prétendre arriver ne serait-ce qu’à la cheville de la regrettée Marie-Claire Blais. En digne héritier de la grande humaniste, Kevin Lambert inaugure son troisième roman par un tour de force syntaxique, rendant un touchant hommage au magistral cycle Soifs en nous promenant au gré d’un traveling littéraire à couper le souffle. » (Librairie Gallimard).


Consultez le programme de soirée

Kevin Lambert

Kevin Lambert a grandi au Saguenay et vit à Montréal. Ses deux premiers romans, Tu aimeras ce que tu as tué (finaliste du prix Médicis ; prix Découverte du Salon du livre du Saguenay–Lac-Saint-Jean) et Querelle de Roberval (prix Sade, sélection des prix Wepler et Médicis), ont connu un succès éclatant qui a largement dépassé les frontières. Son plus récent roman, Que notre joie demeure, a paru à l’automne 2022.


Angela Konrad

Artiste majeure du paysage théâtral, Angela Konrad est metteure en scène. Son travail s’applique à actualiser les potentialités de textes contemporains et classiques. Elle n’hésite pas à transgresser les codes de la scène, tout en s’appuyant sur une direction d’acteur·rice·s chirurgicale. Elle a fondé la compagnie LA FABRIK après son arrivée au Québec en 2012 et enseigne à l’École supérieure de théâtre de l’UQÀM, qu’elle dirige en 2021-2022. Depuis 2022, elle assume la direction générale et artistique de l’Usine C. Après avoir dirigé Shakespeare dans la langue de Michel Garneau, et Tchekhov dans des relectures fécondes de La cerisaie (au FTA en 2015) et de Platonov, elle signe une mise en scène remarquée de Fleuve de Sylvie Drapeau, au Théâtre du Nouveau Monde. En 2021, elle s’empare de Vernon Subutex 1 de Virginie Despentes, premier volet d’une trilogie théâtrale, qui lui vaut le Prix de la meilleure mise en scène, décerné par l’Association québécoise des critiques de théâtre, en 2021. Plus récemment en 2023, elle signe une puissante adaptation théâtrale du roman Tableau final de Larry Tremblay.


Crédits

Texte Kevin Lambert 

Éditions Héliotrope

Montage et mise en scène  Angela Konrad

Distribution  Ariane Castellanos + Marie-Thérèse Fortin + Ralph Prosper + Lise Roy

Assistance à la mise en scène  Suzanne Crocker

Régie  Julie Abran

Conception vidéo  Alexandre Desjardins

Conception sonore  Simon Gauthier

Lumière  Marc parent

Production  Festival international de la littérature (FIL)

Présentation en collaboration avec  USINE C





  • 1h20
  • Salle 1