Où souhaitez-vous
partager cette page?

Vernon Subutex - Partie 2+3

Virginie Despentes + Angela Konrad
Première nord-américaine
Théâtre
Tarifs
Régulier 43 $
Aîné.e.s 39 $
Réduit 33 $
Représentations

Partie 1 → mardi et jeudi | 19h


Partie 2+3 → mercredi et vendredi | 19h


Intégrale → samedi | 14h

Gagnant du Prix de la meilleure mise en scène 2022 décerné par l’Association québécoise des critiques du théâtre, Vernon Subutex de Virginie Despentes et adapté par Angela Konrad revient enfin dans sa version intégrale. 

Alors que le tome 1 donne à voir et à entendre une société contemporaine composée d’humains isolés et vulnérables et de vautours qui les guettent, une société en manque de rien et de tout et qui ne semble plus vraiment avoir le choix entre son anéantissement ou sa rédemption, les tomes 2 et 3 décrivent, toujours avec la même virulence corrosive, la constitution d’une communauté autour du personnage central Vernon Subutex devenu itinérant. Publié en 2017, le dernier tome est profondément marqué par les attentats de Charlie Hebdo et du Bataclan survenus en France en 2015. D’une charge littéralement explosive et post-apocalyptique, le roman s’achève dans un futur proche en 2186. Le mouvement « Subutex » est désormais une secte qui cherche, à travers la musique transcendantale inspirée par Alex Bleach, la communion entre les êtres, au-delà de la différence et des enjeux identitaires.


La metteure en scène Angela Konrad, également professeure à l’École supérieure de théâtre de l’UQAM, étonne, séduit, provoque par des propositions artistiques inattendues, marquées par une vision, une exigence, une rigueur.

- Revue JEU

Angela Konrad

Les adaptations et mises en scène d’Angela Konrad, directrice générale et artistique de l’Usine C depuis septembre 2022, ont été maintes fois présentées à l’Usine C et primées par la critique : Variations pour une déchéance annoncée d’après Tchekhov, Macbeth de Garneau, Last Night I dreamt somebody loves me d’Angela Konrad, Les robots font-ils l’amour ? d’après Besnier et Alexandre, Golgotha Picnic de Rodrigo Garcia et plus récemment Vernon Subutex de Despentes pour lequel elle a reçu le prix de la « Meilleure mise en scène » 21-22 par l’Association québécoise des critiques de théâtre (ACQT). Elle adaptera la trilogie intégrale de Vernon Subutex au printemps 2024. Elle est lauréate de la bourse Jean-Pierre Ronfard en 2021, une distinction qui souligne l’audace et la rigueur artistique de ses adaptations de grands textes classiques et contemporains.

Virginie Despentes

Personnalité française socialement engagée à la plume sauvage, Virginie Despentes est l’auteure, notamment, de Baise-moi (1993, adapté au cinéma et coréalisé avec Coralie Trinh Thi), Les jolies choses (1998), Teen Spirit (2002), Bye bye Blondie (2004, adapté au cinéma par l’auteur), King Kong Théorie (2006) et Apocalypse bébé (2010, prix Renaudot). Mutantes est son second film à titre de réalisatrice et s'inscrit dans la suite de son essai autobiographique King Kong théorie, en proposant une présentation historique du « féminisme porno punk » depuis les années 1970.

Crédits

Texte Virginie Despentes

Conception, adaptation et mise en scène Angela Konrad

Assistant à la mise en scène, dramaturge et conseiller musical William Durbau

Interprétation Paul Ahmarani, David Boutin, Anne-Marie Cadieux, Violette Chauveau, Samuël Côté, Philippe Cousineau, Blanche-Alice Plante, Dominique Quesnel, Mounia Zahzam

Avec la collaboration de Fayolle Jean Jr

Décor, accessoires (Tome 1), direction technique Louis-Charles Lusignan

Costumes Marie-Audrey Jacques

Conception vidéo Alexandre Desjardins

Assistants à la conception vidéo / artistes 3D Charly Barrera, Maxime Karam (tome 1), Alexandre Lévesque (tome 2-3)

Lumières Cédric Delorme-Bouchard

Conception sonore Simon Gauthier

Accessoires (Tome 2 + 3) Chloé Depommier

Maquillages Florence Cornet

Coiffures et perruques Angelo Barsetti

Assistant sonore Jules Potier

Habilleur.euse.s Vicky Wolf-Dumont, Maxime Bertrand

Coupeur Paul Rose

Photographies N/B Louise Marois de la série Pour rien au monde, Paris 2021.

Production LA FABRIK en collaboration avec l'USINE C

Résidence de création USINE C

Avec le soutien du Conseil des Arts de Montréal, du Conseil des Arts et Lettres du Québec, du Conseil des Arts du Canada, Élément de Base (edb), TransQuébec et de Hexagram-UQAM

  • 2h30 sans entracte
  • Salle 1

Suggestions pour vous